• Julie Bee

Mois de mars sans sucre (5e partie)

Le sevrage a duré 5 jours; trente jours plus tard, j'ai perdu du gras, créé de nouvelles recettes et rehaussé l'éclat de ma peau.

Ouais, bien, sans l'avoir réellement planifié, j'ai augmenté ma masse maigre (i.e. le pourcentage de mon poids corporel non constitué de graisses) et perdu de la masse adipeuse (du gras!). Mon teint est vif, ma peau brillante. J'ai davantage d'énergie et je performe mieux en général.

Conclusion? Le sucre c'est mal voyez.


Je le savais. Tout le monde le sait. Mais j'en ai constaté les effets.


D'abord, faisons la distinction entre différents termes.


Il existe 3 grandes catégories de macronutriments : les protéines, les lipides (graisses) et les fameux

glucides (i.e. les "carbs" ou hydrates de carbone).


Les glucides sont soient simples (voir des exemples de sucres simples ci-dessous) ou complexes (fibres et amidons).


Sucres simples : sucre de canne, sucre blanc raffiné ou pas, cassonade, sucre biologique, miel, sirop d'érable, sirop d'agave, mélasse, sirop de maïs, glucose, fructose. C'est cette catégorie seulement que j'ai enlevé de mon alimentation pendant 1 mois. Ainsi, j'ai gardé plusieurs sources de glucides dont les fruits, les légumes, certains produits céréaliers faits de grains germés, l'avoine, le lactose (oui, le lactose est le sucre des produits laitiers; j'ai donc gardé à mon menu le yogourt grec nature et le fromage cottage). J'ai pris quelques bières (contentant du blé, un glucide) et j'ai aussi mangé 2 ou 3 fois du quinoa, du couscous et des patates sucrées. Bref, c'est le sucre simple que j'ai enlevé.


Je savais que j'en mangeais beaucoup. En effet, bien que mon menu de base soit exempt de sucre (voir mon exemple type et récurent de mon alimentation quotidienne), j'ajoutais plusieurs extras. Pourquoi, me demanderez-vous, est-ce que je mangeais aussi bien, mais que je "gâchais" tout avec des bonbons, du sucre, du yogourt glacé, des galettes de riz au caramel?

La réponse est simple : il s'agit de manger du sucre aux bons moments pour qu'il soit bénéfique.

Oui oui, vous avez bien lu. Bénéfique. Mais je spécifie : bénéfique musculairement parlant et en lien avec la récupération post-entraînement. Car en effet, le sucre n'apporte AUCUN élément nutritif, ni fibres, ni vitamines, ni antioxydants (il a plutôt un effet inflammatoire sur l'organisme). Mais, côté musculaire, c'est lors des périodes entourant l'exercice que le corps devient le plus efficient pour gérer les glucides qu'on lui donne. Jumelés à une portion de protéines maigres, des sucres à indice glycémique élevé faciliteront la resynthèse du glycogène musculaire et l'assimilation des protéines.


Les glucides ayant un index glycémique élevé vont aussi activer la production d’une hormone anabolisante très puissante : l’insuline. Cette hormone arrêtera le catabolisme (i.e. la dégradation musculaire normale induite par l'entraînement intensif), et favorisera l’entrée des protéines dans les muscles. Toutes ces actions ont pour conséquence d’optimiser la récupération et la re-construction musculaire. Enfin, il est important de comprendre que les muscles ne se développent pas pendant l'entraînement. Ils ne se développent que lorsque le corps a l’opportunité de se reposer et de récupérer (par le sommeil ET par un apport optimal en glucides et en protéines).


Conclusion


J'ai trouvé que j'étais plus performante dans mes entraînements avec moins de sucres simples à mon menu. Je poursuivrai sur ma lancée et continuerai de limiter le sucre au maximum. J'en prendrai uniquement après mes séances d'entraînement très intenses.


J'ai aussi remarqué avoir plus d'énergie en général. Ma peau est plus brillante et ma cellulite a diminué. Je n'ai pas perdu de poids (en fait, je crois avoir pris 1 ou 2 lb), mais c'est du poids en masse maigre (i.e. le pourcentage de mon poids corporel non constitué de graisses!). J'ai perdu du gras et je me sens plus vive!


Le sucre peut en effet être nocif, mais je le considère fort utile quand on sait où et pourquoi l'utiliser. L'important est surtout d'aller chercher toutes les vitamines, tous les minéraux et autres micronutriments essentiels au bon fonctionnement de notre corps avant de prendre nos calories sous forme de sucre n'apportant rien d'autre que... du sucre!

53 vues

Espace Optimum | 2020